top of page
Rechercher

Les 10 éléments de la culture d'entreprise qui comptent le plus pour les salariés

Dernière mise à jour : 29 déc. 2022

Qu'est-ce qui distingue une bonne culture d'entreprise d'une mauvaise aux yeux des salariés?


Le respect est de loin le facteur le plus important indiquant si les collaborateurs sont satisfaits de leur culture de travail selon une étude récente menée par le MIT Sloan Management Review.


L'étude a analysé plus d'un million d'avis écrits par des salariés concernant leurs employeurs et a découvert que les entreprises où les collaborateurs se sentent respectés sont beaucoup plus susceptibles d'avoir une bonne culture.


Le respect

Cet élément définit des salariés traités avec considération, courtoisie et dignité. Leurs points de vue sont pris au sérieux.


La solidarité

Il apparait important, au sein des résultats, que les dirigeants aident les salariés à faire leur travail, répondent aux demandes, répondent aux besoins individuels des collaborateurs, offrent des encouragements et les soutiennent.


Les valeurs.

Les actions des dirigeants sont conformes aux valeurs de l'organisation.


La toxicité

Au sein de l'analyse, les managers qui créent un environnement de travail toxique sont décrits en termes extrêmement négatifs.


Les comportements non éthiques

Cet item définit les managers et les salariés qui manquent d'intégrité et agissent de manière contraire à l'éthique. L'intégrité est et demeure la pierre angulaire de la culture de la plupart des organisations.


Les avantages sociaux

Les avantages sociaux sont importants pour tous les salariés mais ceux qui comptent le plus sont ceux qui dépendent le plus du travail du salarié.


L'environnement au travail

Les événements sociaux organisés par l'entreprise sont un indicateur particulièrement fort d'un haut niveau de culture d'organisation.


L'apprentissage et le développement personnel

Les opportunités de formation ou de développement personnel sont le troisième sujet le plus fréquemment abordé dans le cadre de cette étude.


La sécurité de l'emploi

L'insécurité de l'emploi pèse lourdement sur l'esprit des salariés lorsqu'ils évaluent la culture d'entreprise.


Les réorganisations

Lorsque les salariés mentionnent les réorganisations, ils sont beaucoup plus susceptibles de discuter du rythme du changement organisationnel traduit comme trop rapide, de l'incohérence de la stratégie au fil du temps et d'un manque de clarté quant à l'évolution de la stratégie de l'entreprise.


Vous souhaitez en savoir plus?